×

Wyszukaj artykuł


Podaj imię i nazwisko autora

Podaj tytuł szukanej piosenki

Léo Ferré Alors vint le printemps tekst piosenki i tłumaczenie. Posłuchaj MP3 i obejrzyj teledysk z Youtube oraz sprawdź chwyty.



Tekst piosenki

Je voudrais que tout s'arrêtât la du temps compte des hommes
Je voudrais que cette vie s'en aille comme la mer s'en va la-bas
Sur les épaules dénudées de ces rochers en robe de soirée
Rien qu'un moment rien qu'un temps
Juste le temps de leur laver le sel
Et de leur prendre ces néons sur la place très haut
Ces néons de notre vie mécanique
A dix mille pour cent
Et a tout ce que tu peux inventer pour leur faire la main
Et leur couper les plombs
Et les mettre dans l'ombre de notre amour en cas de besoin

Je voudrais être l'évangile de la nuit et de l'ennui
En ces temps des pershings dans la province de Moscou
En ces temps des signaux je n'ai qu'a vous faire signe
Et vous n'en saurez rien car vous mourez des signes
En ces temps de mathématiques supérieures
Vous n'avez plus la mer
Vous n'avez plus les grands oiseaux
Vous n'avez plus les bonnes tempêtes
Qui mettaient de la musique dans les cheminées
Vous n'avez plus vos beaux amants qui inscrivaient l'amour
Dans les cris de la nuit

En ces temps de catalepsie vous ne avez plus cette parole
Qui vous est dictée du fond des esclavages
Des rotatives
Des antennes
Des hauts-fourneaux
Des records
Quels qu'ils soient
Et vint un mec d'outre-saison
D'outre la-bas
Et de la nuit des temps
En des versets de vinaigre et d'épines de raisons glacées
Il vous dit que les temps étaient venus
D'une mise en question de vos morales essoufflées
Il vous dit que ce temps dont on a tant parle
Que cet enfer que vous portiez en vous
Comme un noeud de vipère
N'était qu'un paradis honteux et qu'un enfer policier

Il vous dit que les morales
Ne s'habilleraient plus en confection
Mais selon des schémas de fantaisie et de libre-service
Il vous dit que l'amour n'était plus a reinventer mais a faire
Que l'argent n'était plus a gagner mais a prendre
Que la maladie n'était plus a dorloter mais a surprendre
Dans ses moindres détails
Il vous dit que les chemins de glace valent parfois
Les routes fleuries des printemps diriges
Chaque fin de semaine
Chaque jour féerie
Chaque minute déclarée sur la feuille des loisirs
Chaque seconde retirée a votre entendement
En ces temps des pershings dans la province de Moscou

En ces temps de la realite objective et misérable
En ces temps du dépit inscrit dans les magazines
Dans les yeux
Dans les partis-pris
Dans les oracles de radio
Et vint un mec
En cotte bleue qui portait avec lui
Les miracles du boulon, de la bielle, des freins a disque
Lisant la bible du chagrin il en avait note
L'inexprimé
Le non dit
L'informule
Les cheveux de l'horreur
Quand souffle le vent des complaisances
Les sourires du mouton sous la couverture fidèle
Les parlers gutturaux des premiers hommes titubant
Les larmes du bois dans les plaines de beauce
L'orgueil du sang qui se verglace
Dans les rigoles de la villette qui se souviennent
Et qui s'inventent des artères
En ces temps des pershings dans la province de Moscou
Les chevaux ne mangeaient plus d'avoine
Pas de sac a leur gueule d'acier
Aucun piaffement
Simplement le roulis d'une amicale suspension
Et qui ronronnait a l'arrêt du relaie
"Et foutez m'en vingt litres, monsieur l'aubergiste"
Les chevaux parlaient mal
Ils ne hennissaient plus
Et vint un mec en simili
Pour leur mettre des couvertures anti-gel
Car il gelait très dur
En ces temps des pershings dans la province de Moscou
C'était l'hiver des grands hivers
Et du nord des neurones
"A long time ago"
Comme aurait dit Homère avec l'accent ricain...

Et vint un mec d'outre la-bas
D'outre saison
Et de la nuit des temps
Qui te tendit les bras

Regarde-toi dans moi
Quand tu te regardes dans une glace
Elle te voit la glace
Tire tes cheveux un peu sur la droite
Non pas sur ma droite
Sur ta droite...
La ou je vis
La ou je meurs
Il n'y a ni droite ni gauche
Moi j'ai appris la droite et la gauche
Ici
Dans ta rue
Dans tes aéroports
Sur la mer quand on regarde loin
La fenêtre de ta chambre ou de la mienne
Le temps c'est mon ami on joue ensemble
Je t'apprendrai si tu veux
Tu as bien le temps
Les nuits sont longues
Et puis le temps c'est notre ami a tous les deux
A tous les cent
A tous les mille
A tout ce qui essaie de respirer pour ne pas être en reste
Devant la moisissure du bonheur et de la chance
Je suis peut-être l'illusion
Comme l'envers de nous
Comme un sourire du déjà vu ou du déjà fait
De la caresse et du silence a reverdir sans cesse
Dans l'absolu de l'inédit
Raconte-moi raconte-moi
Chez nous on ne raconte jamais rien parce qu'on sait tout
Parce qu'on ne peut pas se raconter
Ou raconter demain ou dans dix jours
Chez moi on dit "ici" ou "la"
C'est glace mais c'est beau
C'est le temps qui te trompe
Ta montre fous-la en l'air
Imagine... Imagine...
Rien qu'une éternité au cent millième
Et quelqu'un m'a dit aujourd'hui
"L'univers c'est un autobus arrête et qui voyage
"C'est un avion perche au-dessus de ton lit
"C'est une envie de te laver dans le bleu de ma voix
"Moi je suis d'un autre verbe et d'une autre grammaire"
Je t'aime tu m'aimes ils s'aiment
Je ne sais pas ce que cela veut dire
Je suis d'une étoile perdue, fichue, éteinte
Qui ne se souvient de rien
Parce que les souvenirs chez nous
C'est le présent qui s'ennuie
Je détrousse des mecs au fond des mers luisantes
Et ils deviennent des metamecs
Au delà du mec

Quand les chevaux vapeurs des steamers imaginent
Leurs sabots font alors un vacarme-benzine...
Il n'y a plus de chef
L'autorité pour nous
C'est un pantalon qui sèche sur une tringle
Tu n'as qu'a lui dire ça a ton chef
Et si c'est toi le chef
Tu peux toujours enfiler ton pantalon
Et je t'apprendrai a le faire sans gêner les populations
Aime-moi comme l'ombre dans ce pays trop lumineux
Ou la lumière n'est plus un cadeau
Mais une obsession vers l'ocre, vers le dédain des astres
Comme l'eau quand tu crèves
Comme l'or quand tu rêves
Et le temps qui n'est pas...
Ta montre c'est une horreur
C'est ça qui fait les rides
Ce qu'il y a de vrai dans toi c'est ce que tu imagines
Comment tu te construis dans ta maison même
Construite, dit-on, par un imbécile ou un marchand de sable
Avec, en plus, un peu de ciment
Et cette foret toute autour de toi
Cette foret des maisons tristes? Hautes, étroites
Ou traîne un peu le soir de ce chagrin des villes
Que vous appelez des gratte-ciel
Vous vivez avec des béquilles de ciment arme
Fais attention, petit, quand tu traverses...

J'étais a New York ce matin
Ça sentait mauvais dans les rues
Et cinq minutes - cinq de tes minutes-âpres
A San Francisco j'ai vu une enfant de quinze ans
Qui se prenait pour la marée
Et qui recouvrait tout autour d'elle
Avec des coquillages impossibles a définir
Tellement ils se confondaient avec les gens
Avec les choses
Avec les flics
Les idées subversives
Les maladies s'inventant des remèdes au coin des rues
Qui n'en finissaient plus d'être des coins de rues
Et puis, tu sais, au labrador je me suis baigne
Las
Heureux
Et je pensais a toi
A la lumière... La lumière...
Tu aimes?
Quel âge dit-on de toi?
Tu as l'âge de ta pitié
Nous sommes tous des enfants
Tout est double dans l'autre, tu sais?
Je t'imagine, comme toi
Je te sais sans savoir
Je te veux sans vouloir
Et je te vois tout en couleurs et puis en nappes de jardins
Comme toi se gonflant d'un désir germinal

La-bas... La-bas...si tu savais...

Des machines a écrire les paroles a l'envers
Le négatif
Le moins
Dans le moins on est bien parce qu'on ne te voit pas
Tout ce qui est en-dessous du zéro c'est fantastique
Apprends a être moins
Tu seras fort on te craindra
Et puis ces plages toutes noires
Comme des disques qui te racontent des musiques en allées
Loin loin loin
Avec la mer copine et qui te fait des révérences de vagues
Et de chevaux hurleurs
Casse les disques comme les montres
Ce sont les agents du trouble
Les fleurs sauvages? Regarde...
Les renards argentés, la-bas qui se lamentent
Comme tes enfances qui ont toujours des cheveux d'enfant
Longs... Longs... Longs comme une vague
Qui n'en finit pas de se rouler dans toi
Des oiseaux?
Des ciels mouilles de après la vie? D'après le sentiment?
Des couleurs?
Toutes celles que tu veux
Je t'apporte ce soir toutes les couleurs de la vie
Les couleurs de ta peine et celles de ta joie
Celles de tes amis quand ils passent au rouge
Comme celui du crépuscule seul dans les soirs de l'enfance
Tu te souviens?
Je t'aime dans tes bras
Avec ces crépuscules et ton enfance en allée
Les couleurs?
Toutes celles que tu veux aussi
Les ombres un peu verdies qui te font les yeux tendres
Les caprices du temps dans le jaune des rides
Les rides c'est les sculptures de la tendresse
Ne sois pas tendre
Tu ne veilleras plus
La tendresse c'est le présent avec une grande barbe blanche
L'amour est noir
Vertèbre
Adolescent, toujours...

Les araignées chez nous filent le charme
Et le lendemain ou l'année d'après ou dans un siècle
Ça dépend comment tu comptes
Et comment et pourquoi ma galaxie a moi
Ne compte pas comme la tienne
Alors le lendemain
Ou l'année d'après
Ou dans un siècle
Ou dans mille ans
On prend ce charme et on s'y cache dedans
Comme dans une voile pour partir en week end
Ou en century end
Century ça veut dire "siècle"
Le plaisir c'est l'instant qui s'arrête
Et qui te fait la courte échelle
Un ascenseur qui te fait jouir
Et le silence?
Écoute... Écoute...
Ce bruit de la mer
Ces chiffres de la marée qui calcule tes songes
Ces chevaux qui hennissent la-bas
Écoute... Écoute...
Les moutons aussi et cette laine blanche
Qui se mêle a ce bleu qui remonte toujours
Et le sable bientôt qui sera tout mouille
Comme moi
Je suis mouille parce que je viens de la mer
Parce que je suis la mer aussi si tu veux
Je suis la mer
Sens-moi
Sens... Sens...
Imagine-moi imagine-moi
Imagine-toi...
Je t'aime oui et je te vois comme un orgue sur la mer
Et je t'entends comme a l'église
Avec des chevaux blancs du sperme de l'orage
Les mêmes que tout a le heure
Et le blanc des moutons c'est toi qui me reponds
Et t'endormant sous moi tu mettras ton drapeau
Comme un taxi fourbu retournant vers son chiffre
Je te sais dans les bras d'un autre mannequin
Qu'on regarde dans les vitrines
Dis! Ils attendent la vie
Tu crois que je me moque?
Tu as faim? Tu as soif?
Je suis la
Je suis ton mannequin
Tu peux y mesurer ton équilibre et ta santé... Oui, viens! Oui!
Je suis la... Touche-moi... Allez, viens!
Tu as peur?
Si tu me touches j'arrive dans ta maison
Je suis glace comme un sorbet aux violettes
Mange-moi et je te glacerai aussi...

Je suis toi

Comment tu t'appelles? Dis?
J'ai envie et besoin de t'appeler
Quand je pars tout deviens négatif
Et l'oubli aussi devient négatif
Alors je n'ai plus le moyen de t'appeler
Parce que la négation c'est un peu la chimie
Chez nous ça rend tout vierge...
On renaît chaque fois qu'on oublie
Tu comprendras tout ça quand nous serons près de l'oubli
Et dans les "moins" terribles... Tu verras...
Quand il était dix-heures pour toi
J'étais la-bas dans dix mille ans
Et je t'appelais sans te nommer
Je criais dans l'univers tout proche et je pensais
"Je vais aller le voir... Je vais aller la voir..."
Alors, comment tu t'appelles?
Tu as dit?... Comment?... Je n'entends pas
Parle plus fort... C'est ça, oui... Plus fort...
J'ai mes oreilles de l'oubli qui ne sont pas encore remontées
De leur détresse silencieuse
Les algues dans le fond de ma mer a moi te font des tresses
Mon avenir est dans ta voix quand tu m'appelles
Mes amis de la-bas sont jaloux
De ton rire
De ta voix
De ton sexe
Je t'apporte des insectes au creux de ton attente
Et ils chantent ils chantent beaucoup mieux
Que ces cigales qui allument leur chant
Dans le fond de ton geste
Sous le soleil qui chauffe un peu trop pour ta flemme
Pour ta joie
Pour l'ivresse que tu lances partout
Depuis que tu me vois

Je suis l'instant

Cet instant qui n'en finit jamais d'être l'instant béni
Parfume
Comme une cigarette cachée
Tu en veux une? Donne-m'en une...
Je suis partout
Dans ta volonté
Dans tes poumons
Sur ton visage... La... Oui
Accroche-toi a moi et tu ne pourras plus partir
Ou bien tu partiras avec moi
Je t'apporte l'enfant que tu portes avec toi
Et tu le reconnais parce qu'il nous ressemble
Je t'apporte l'amour que je porte dans moi
Parce que c'est l'amour, simplement
Et ça gueule
Parce que l'amour ça gueule
Ça fraîchit dans les nuits de l'attente
Comme toi qui m'attends
Ça gémit dans les bras de l'amour
Et l'amour te rend vierge
Parce que la virginité c'est dans la tête
Et puis dans l'or de mes cernes bien ombres
Sous mes yeux qui te glacent et t'emportent la-bas
Sous mes yeux malheureux qui se souviennent
Des hommes farouches
Des tueurs au langage de fer
Et qui plient sous les balles a leur tour
Ils en prennent aussi près de leur négatif a eux
Et on les oubliera
Regarde
Ils sont tout noirs
Approche-toi... Viens... N'aie pas peur
Habille-toi de moi
Mes dentelles a mes yeux te regarderont mieux
Tu plisseras comme les plis
Sous l'angle droit que forme le mystère avec l'ennui
Qui gagne? Devine!
Mais c'est l'ennui, voyons!
L'ennui toujours parce que l'ennui
C'est le repos de la sagesse
Et que des fois la sagesse c'est fatigant
Amuse-toi
Tu ne sais pas?
Viens... Je t'apprendrai a rire
Même devant la mort
Qui est une vie racontée par des sages
Tu vois bien que c'est fatigant, la sagesse...
Imagine le bruit des vagues
Comme le temps qui ourle un habit
C'est la mer sous la table
C'est la mer dans mes yeux
Regarde...
Je déferle sur toi
Tu es mon roc et mon voilier
Et puis le mouvement superbe qui t'emporte
Allez, viens!
Loin de ton syndicat, de tes problèmes de la ville
Loin de l'autorité d'où qu'elle vienne
L'autorité a horreur de la mer parce qu'elle s'y noie
Ton père, ta mère, ton chef, ton capitaine
Dis-leur que tu es la mer... Et tu verras

Ils te battront

Ils diront que tu es fou
Ils diront que tu es folle
L'imagination est une mer sans fond
Imagine... Imagine...
Nous étions moi et moi... Et qui?
Nous marchions, le foulard a la gorge
Le goudron de la rue effaçait tout, pardi!

L'intelligence insurrectionnelle...

L'insurrection, vas, c'est le devoir des mecs debout!
Et tu dois leur repondre:
"Debout!"
Nous étions des millions et des meilleurs a nous chiffrer
Et moi je suis parti parce que j'étais de trop
Et maintenant... Plus rien!
Peut-être une musique
Quelque part
Et jouée avec des percussions puisqu'il en faut... Pas vrai?
Quelle horreur le tempo!
Il fallait le mot juste derrière la musique
Et ça urgeait
Il y a toujours urgence a faire et a défaire
N'oublie pas
Le monde est un soulier toujours lace
Alors... Défais, défais, défais!

Ça urgeait dans les coulisses de ce navire
Accroche aux paves
Tu te souviens?
Nous sommes en mer
Nous dérivons
Tu dérives
Je dérive
Tu chavires
Tu m'enivres
O mon amour ancien déjà qui sent la rampe
Comme quand on était petit
Tu te souviens?
Celle par ou je dévalais mon oeil vers mon oeil de secours
Par ou je t'avalais
Par ou je t'initiais aux salaires du ventre
Et du ventre mouille
Du ventre a essorer comme une éponge
Et cette éponge c'est mon fils
Et mon fils c'est peut-être toi
A travers ce géant qui nous arrive
Et qui bientôt nous cueillera comme des roses

Vint alors le printemps
Comme une draperie
Sur nos corps éblouis 

Edytuj tekst

Tłumaczenie

Dodaj tłumaczenie

Dodaj komentarz


Ostatnio szukane utwory:

Record Breaker

The Directive

And I would give up my spine To breathe in the air of that parking lot With promise Held to our face like the fog by my side We shed light like...


From the Ground Up

The Directive

I can't seem to wrap my head around my existence You were the only one who gave me some persistence to be something better Now I'm trying cover up t...


When We Were Young

The Cover's Factory

Everybody loves the things you do From the way you talk To the way you move Everybody here is watching you Cause you feel like home You're like a drea...


V: The Elder Things

The Elite Five

Their bodies are tougher than most demons, almost impossible to kill even with fire, acid and the most gruesome of spells. Not that anyone i know has...


VI: The Call Of Cthulhu

The Elite Five

"It has begun, the stars have aligned. R'lyeh ascends from thee ocean floor. Lord Cthulhu dreams no more! Massive earthquakes occur as the ocean be...


La bestia che sale dalla terra

The Black

La bestia che sale dalla terra Videbam satanam Salire dalla terra Veritas mea est Malis et futuris Videbam satanam Come un dragone Mea cum i...


I sette sigilli

The Black

I sette sigilli Apri agnello sette sigilli Sette viventi parleranno Mors fame et pest Spade et fiere nex faranno Parte degli uomini distrutti verr...


Push Yourself

The Courteeners

You think that you're so clever And you think you know it all You're risk-free, the king of stability But the doctors predict a fall You're conte...


Honky Tonk Horror

The Black Belles

I've been a bad girl, I've been a bad girl I want to be, good again Threw the gun out the window, oh it lit my cigarette It dropped into the riv...


In Lapidem Muto

The Black

In Lapidem Muto O mors ero mors tua morsus tuus Ero inferne attendite universi populi et Videte dolorem meum meum O mors ero mors tua morsus tu...


Breathing Down My Neck

The Black Belles

What will cure my troubled mind As I wait impatiently for you What will kill my will to try As I wait impatiently for... Oh I can feel, I can fee...


Howl At The Moon

The Black Belles

Ever since the day she was born When she steps into night, Please be warned She's marked by an unusual grin And tried very hard not to give in Th...


La bestia che sale dal mare

The Black

La bestia che sale dal mare Bestia sali dal mare Dieci corna et sette teste Artigli e denti da leone Le ferite se richiudono Guerra al santi et de...


In a Cage

The Black Belles

In this room that I'm in you gotta sin to get in, uh huh You gotta staple on a grin & let them push in the pin In this bed where I lay I got no...


Euriale

The Black

Euriale Ego mater pulchrae dilectionis Timoris et agnitionis sactae spei In me gratia omnis viae et veritatis In me gratia omnis euriale monstr...


Invidia

The Black

Invidia Tibi solo peccavi et malum Coram te feci peccatis concepit Mater mea et vincas cum iudicaris Tibi solo peccavi et malum Coram te fecit mise...


Avaritia

The Black

Avaritia Qui provobis et pro multis Effundetur in remissionem In remissionem peccatorum Per omnia saecula omnis Honor et gloria per omnia saec...


Gula

The Black

Gula Domine exaudi orationem meam Exaudi nos remissionem peccatorum Benedictus qui venit in nomine domini Exaudi nos orationem meam Domine exaudi o...


Mater Immortalis

The Black

Mater Immortalis Mater immortalis In nomine tuo Fatum crudelis Sacrificium erat Peccatum est Atrox est Lux mater Cum letum 


Luxuria

The Black

Luxuria Digum et iustum Habemus ad dominum Pleni sunt caeli, Deus sabaoth sabaoth sabaoth Dignum et iustum mysterium fidei Mei memoriam deus...



Ostatnio dodane piosenki

Another Day In Paradise

She calls out to the man on the street "Sir, can you help me? It's cold and I've nowhere to sleep Is there somewhere you can tell me?" He walks on...

Apologize

I'm holding on your rope Got me ten feet off the ground And I'm hearing what you say But I just can't make a sound You tell me that you need me T...

Wieś

Wszystko ma tutaj wielki sens ścieżki spętane przerażeniem świątek srożący się przy drodze i w ustach chleba kwaśny kęs Wszystko ma tutaj...

Sny

Nocami być razem jest prościej, we władzy ciała jest dusza, nic nas nie drażni, nie złości, poważnych tematów się nie porusza. Zamykam oczy i b...

Wolne

Chcę wolne od zaraz Chcę wyjechać daleko Chcę pobyć tam sama Chcę się poczuć tam lekko Chcę wolne natychmiast Chcę inny krajobraz I dźwięki,...

Wypalenie

Zeszłam ze szczytu w nowej sukience Nikt mnie nie widzi, może nadal tam jestem Byłam na szczycie, stamtąd trudno jest dostrzec Że w mieście moim są...

Chcę Być z Tobą

Nie rozumiesz Nie rozumiesz Jak bardzo kocham Cię ! Czy to wszytko poszło w piach? Czy to wszystko zniszczył czas ? Płoniemy, płoniemy Teraz p...

Freon (ft. Dawid Podsiadło, Duit)

[Zwrotka 1: Oskar] Później leżą patrząc w sufit, to spółka w takich bajkach Szlugi, potem drugi, kółka z Lucky Strike'a Na podłodze sterta ubrań: m...

Zabierz tę miłość (ft. Julia Wieniawa)

Zabierz tę miłość Nie mogę jej już znieść Uczucia giną Jak deszcz i śnieg Poganiam je Wyprzedzasz mnie Przecież też wiesz Mijamy się Moja ni...

Patoreakcja

[Intro: Rafał Walentynowicz] O 15:30 Solar i Białas w asyście ochroniarzy, policji i straży miejskiej pojawili się w Liceum im. Batorego w Warszawie....

Za krótki sen (ft. Dawid Podsiadło)

To był tylko za krótki sen Przeleciałam przez palce w cień Tuż pod tafla się rozbił nurt Szara woda porwała mnie To był tylko za krótki sen Pow...

Przypływy (ft. Ralph Kaminski)

Z prądem przypłynąłeś do mnie Zatrzęsienie Krąży we mnie teraz wszystko Dokąd – nie wiem Czy to normalne jest By z dnia na dzień oszaleć tak M...

Fiołkowe pole

Słodka jak truskawki latem A trzyma w łapie tylko kubek słonych łez Skromna jak pole fiołkowe I to w ponury dzień Ej, chyba dzwoni kurier Tylko s...

2:00

Nie wiem czy to miało sens Hulać tak, hulać tak Kolejny raz Carpe diem z dnia na dzień A potem sza Cicho sza, cicho sza Sorka za ten telefon...

Julia w Mieście

Na serio tak wleciała z takim różowym outfitem, cała odpalona Wyszła z limuzyny Wchodzę do szkoły dobrze ubrana SGH, Dolce Gabbana Wreszcie Juli...

Wakacje w Warszawie

Wakacje w Warszawie idą całkiem płynnie Ty wciąż tańczysz, ja wciąż oblewam siebie winem Taki chyba biznes Robię ci już setne zdjęcie Sama nie wie...

Zakochałam się w nieznajomym

Zakochałam się w nieznajomym Zobaczyłam go w tramawaju Chyba w dziesiątce Na wyścigi bez biletu błądzę Na pierwszą lekcję nieprzygotowana Spóźnię...

Morda nie szklanka

nie byłem sam choć bylem sam i mówię wam, ze to zero dram i mogę grać dalej stać nie będę bać się uwierz waść nie chcesz mnie znać nie chce c...

Wróciłeś nad ranem

Niech widza jaka z nas jest para Od różańca i browara Wszyscy się na nas patrzą W rytm tańca klaszczą Zobacz jestem idealna spadam z nieba jak ma...

To ja

Wow Chuja kładę na was robię czystkę Niepozorny chłopiec, który rozjebie Ci biznes Wkoło cały dzień, cały dzień piszę listy Sobel przecież nie jes...

Inne piosenki wykonawcy

With time

With time with time goes everything One forgets the face and the voice the heart when its built up should not look too far into the grief of departure...

Words... words... words...

Et qu'ont-ils à rentrer chaque année les Artistes? J'avais sur le futur des mains de cordonnier Chaussant les astres de mes peaux ensemellées La consc...

Y'a une étoile

Salut! ma vieille copine la terre T'es fatiguée? Ben... nous aussi C'est pas des raisons pour faire des manières Tant qu'y'a le soleil qui fait crédit...

Zaza

Le bonheur c'est un chagrin qui roule Le bonheur comme les galets ma poule Le bonheur il faut le tenir en laisse Le bonheur ça te dit rien? Si par ha...

Dans les night

Dans les "night" Y'a la vie qui se projette avec un scotch au cul Y'a des mômes que l'on jette avec la rage au con Y'a la mer qui déborde entre deux c...

Délires I: vierge folle - l'époux infernal

Écoutons la confession d'un compagnon d'enfer: "Ô divin Époux, mon Seigneur, ne refusez pas la confession de la plus triste de vos servantes. Je suis...

Dieu est nègre

Y'avait dans la gorge à Jimmy Tant de soleil à trois cents balles Du blues su rêve et du whisky Tout comme dans les bars à Pigalle Dieu est nègre C'e...

Des armes

Des armes , des chouettes, des brillantes Des qu'il faut nettoyer souvent pour le plaisir Et qu'il faut caresser comme pour le plaisir L'autre, celui...

Délires II: alchimie du verbe

A moi. L'histoire d'une de mes folies. Depuis longtemps je me vantais de posséder tous les paysages possibles, et trouvais dérisoires les célébrités d...

Comment ça marche?

Toi que j'ai connu en fac de Droit Quand tu t'habille(s) en magistrat Ça fait un peu travelo, ta robe... T'es pas dégonflé pour amant La conscience c'...

De toutes les couleurs

De toutes les couleurs Du vert si tu préfères Pour aller dans ta vie quand ta vie désespère Pour t'enfuir loin du bruit quand le bruit exagère Et qu'i...

Comme à Ostende

On voyait les chevaux de la mer Qui fonçaient la tête la première Et qui fracassaient leur crinière Devant le casino désert La barmaid avait dix-huit...

Comme une fille

Comme une fille La rue se déshabille Les pavés s'entassent Et les flics qui passent Les prennent sur la gueule Paris Marseille Les rues sont pareilles...

Elle tourne... la terre

Elle tourne et se nomme la terre Elle tourne et se fout de nos misères Elle tourne une java chimérique Elle tourne et c'est drôle cette musique Tu peu...

Écoutez la chanson bien douce

Écoutez la chanson bien douce Qui ne pleure que pour vous plaire. Elle est discrète, elle est légère: Un frisson d'eau sur de la mousse! La voix vous...

Elsa

Suffit-il donc que tu paraisses De l'air qui te fait rattachant Tes cheveux ce geste touchant Que je renaisse et reconnaisse Un monde habité par le ch...

Du coco

Si t'as pas de galette Il faut rester chez moi On fera nos emplettes Au décrochez moi ça Pour ce qui est de la galvaude On se coudra sous la peau Les...

En faisant l'amour

Ta dentelle par là quand la nuit la parfume Ce violon de mouette et l'archet qui l'allume Tu ressembles à la Mort quand la Mort me ressemble Tu ressem...

Des mots

Je ne suis qu'un amas de chair Un galaxique qui détale Dans les hôtels du monte-en-l'air Quand ma psycho se fait la malle Ta robe prise sur le vif Dan...

Faites l'amour

Je vous ferais l'amour Madame qui passez Madame si tu voulais On irait à l'hôtel J'en connais un là-bas Dans le quartier des chiens Où l'on ne fait qu...

Géométriquement tien

Ton corps est comme un vase clos J'y pressens parfois une jarre Comme engloutie au fond des eaux Et qui attend des nageurs rares Tes bijoux ton blé to...

Death... death... death...

DES MOTS IMAGINES qu'on parlera demain Imaginaire et ses bagages en surplus dans le Jet Qui s'en va tout à l'heure à Orly comme un ange Dans ces ange...

Est-ce ainsi que le hommes vivent

Tout est affaire de décor Changer de lit changer de corps A quoi bon puisque c'est encore Moi qui moi-même me trahis Moi qui me traîne et m'éparpille...

En amour

1. En amour ça commence par des chansons Ça finit toujours par du chagrin. Les amants du bout de la nuit N'ont plus qu'un souci Celui d'oublier... P...

Et des clous...

Amants plaqués par la vie Amours brisées c'est la vie Regards braqués sur la nuit Au bout du quai c'est fini Chagrin qui mord aujourd'hui Demain enco...

Écoute-moi

Écoute-moi, Listen to me, Ascolta me, Lazare! Quand les pendules sonneront leur voix stellaire Et que les boulevards traîneront plus par terre Tu pour...

Il est six heures ici et midi à New York

Il est six heures ici et midi à New York Dans une rue de Manhattan j'ai fait la manche Et c'est un nègre bleu qui m'a ouvert les yeux Ce nègre je l'en...

À celle qui est trop gaie

Ta tête ton geste, ton air Sont beaux comme un beau paysage Le rire joue en ton visage Comme un vent frais dans le ciel clair Le passant chagrin que t...

Franco la muerte

L'heure n'est plus au flamenco Déshonoré Mister Franco Nous vivons l'heure des couteaux Nous sommes à l'heure de Grimau Que t'importent les procédure...

À celui de 14 à celui de 39

À celui de 14 à celui de 39 Et puis de l'an 40 À celui du Chili à ceux de l'Algérie Aux Juifs déracinés qui fuient la Palestine À ces Palestiniens com...

Flamenco de Paris

Tu ne m'as pas dit Que les guitares de l'exil Sonnaient parfois comme un clairon Toi mon ami l'Espagnol de la rue de Madrid Rencontré l'autre hiver un...

FLB

L'eau cette glace non posée Cet immeuble cette mouvance Cette procédure mouillée Nous fait prisonnier sa cadence Nous dit de rester dans le clan A mâc...

Il patinait merveilleusement

Il patinait merveilleusement, S'élançant, qu'impétueusement! R'arrivant si joliment vraiment! Fin comme une grande jeune fille, Brillant, vif et fort...

Il n'auraut fallu

Il n'aurait fallu Qu'un moment de plus Pour que la mort vienne Mais une main nue Alors est venue Qui a pris la mienne Qui donc a rendu Leurs couleurs...

Frères humains, l'amour n'a pas d'âge

Frères humains qui après nous vivez N'ayez les coeurs contre nous endurcis Car si pitié de nous pauvres avez Dieu en aura plus tôt de vous merci Vous...

Ils broyaient du noir

Histoire du monsieur et de la dame Qui broyaient du noir Il avait vu le jour un dimanche Dans un immeuble de la place Blanche Par un beau soir Sa mèr...

Gaby

Dans les draps que l'amour Referme sur la nuit Tous les amis de monde Ont droit à leur cercueil La foule vienne et prie Ça fait rire non? Hé! Gaby Ga...

Green

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous. Ne le déchirez pas avec vos deux mains bl...

Graine d'ananar

La vie m'a doublé C'est pas régulier Pour un pauv' lézard Qui vit par hasard Dans la société Mais la société J'veux pas m'en mêler J'suis un type à pa...

Adieu

L'automne, déjà! - Mais pourquoi regretter un éternel soleil, si nous sommes engagés à la découverte de la clarté divine, - loin des gens qui meurent...

À la Seine

Voyant tes remous, tes ressacs Tout au long du quai rectiligne Un moment je t'avais cru digne De m'écouter vider mon sac Tout comme on parle dans l'o...

Allende

Ne plus écrire enfin attendre le signal Celui qui sonnera doublé de mille octaves Quand passeront au vert les morales suaves Quand le Bien peignera la...

Et... basta!

Quand j'emprunte des paradoxes, je les rends avec intérêts. J'enrichis mes prêteurs qui deviennent alors plus intelligents. Le taux usuraire de l'astu...

Je chante pour passer le temps

Je chante pour passer le temps Petit qu'il me reste de vivre Comme on dessine sur le givre Comme on se fait le coeur content A lancer cailloux sur l'é...

À toi

La forêt qui s'élance au ciel comme une vierge Les serments naufragés qui errent sur la berge Les oiseaux dénoncés que le chasseur flamberge Les diam...

Amria

Je ne sais rien de pur comme un jour de malheur Quand l'aube met le deuil sur le velours des filles Comme un surplis de sang surfilé de bonne heure A...

C'est une...

C'est une... c'est une... Une femme du monde Qu'est peinte en brune Qu'est peinte en blonde Et si tu sais La caresser Elle t'ouvrira Ses falbalas C'e...

À la villette

Ça sent la prairie lointaine et désolée Ça sent les sources qui ne tarissent jamais Ça sent les cavalcades déchaînées Le far-west et l'azur le Tyrol...

Je t'aimais bien, tu sais...

Je te vois comme une algue bleue dans l'autobus A la marée du soir gare Saint-Lazare Mon Amour Je te vois comme un cygne noir sur la chaussée A la mar...

Abel et Caïn

Race d'Abel, dors, bois et mange; Dieu te sourit complaisamment. Race de Caïn, dans la fange Rampe et meurs misérablement. Race d'Abel, ton sacrific...

Je te donne ces vers

Je te donne ces vers afin que si mon nom Aborde heureusement aux époques lointaines, Et fait rêver un soir les cervelles humaines, Vaisseau favorisé p...

Je t'aime tant

Mon sombre amour d'orange amère Ma chanson d'écluse et de vent Mon quartier d'ombre où vient rêvant Mourir la mer Mon beau mois d'août dont le ciel p...

À mon enterrement

À mon enterrement j'aurai des cheveux blancs Des dingues et des Pop aux sabots de guitare Des cheveux pleins de fleurs des champs dedans leurs yeux He...

Il n'y a plus rien

Écoute, écoute... Dans le silence de la mer, il y a comme un balancement maudit qui vous met le coeur à l'heure, avec le sable qui se remonte un peu,...

Avec le temps

Avec le temps... Avec le temps, va, tout s'en va On oublie le visage et l'on oublie la voix Le cœur, quand ça bat plus, c'est pas la peine d'aller Che...

Je te donne

Les fleurs à inventer les jouets d'une comète Les raisons d'être fou la folie dans ta tête Des avions en allés vers tes désirs perdus Et moi comme un...

L'anarchie

L'anarchie est la formulation politique du désespoir. L'anarchie n'est pas un fait de solitaire; le désespoir non plus. Ce sont les autres qui nous in...

Ils ont voté

A porter ma vie sur mon dos J'ai déjà mis soixante berges Sans être un saint ni un salaud Je ne vaux pas le moindre cierge Marie maman voilà ton fils...

Je t'aime

Quand y'a la mer et puis les chevaux Qui font des tours comme au ciné Mais que dans tes bras c'est bien plus beau Quand y'a la mer et puis les chevaux...

Art poétique

De la musique avant toute chose, Et pour cela préfère l'Impair Plus vague et plus soluble dans l'air, Sans rien en lui qui pèse ou qui pose. Il faut...

J'entends passer le temps

J'entends, j'entends Passer le Temps Le Temps muet, aveugle et sourd Un roulement sur un tambour Une fontaine sur la place Les aboiements d'un chien p...

Je vous vois encor

Je vous voir encor! En robe d'été Blanche et jaune avec des fleurs de rideaux. Mais vous n'aviez plus l'humide gaieté Du plus délirant de tous nous ta...

Âme, te souvient-il?

Âme, te souvient-il, au fond du paradis, De le gare d'Auteuil et des trains de jadis T'amenant chaque jour, venus de la Chapelle? Jadis déjà! Combien...

Beau saxo

T'es comme un rossignol A la voix de goéland Qui chante au music-hall Qui fait danser les gens T'es comme un baratin Qui cause en mi bémol T'es comme...

C'est extra

Une robe de cuir comme un fuseau Qu´aurait du chien sans l´faire exprès Et dedans comme un matelot Une fille qui tangue un air anglais C´est extra Un...

L'albatros

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers, Qui suivent, indolents compagnons de voyage, Le navire g...

Barbarie

Dans la rue anonyme Y'a partout des Jésus Qui vont quêter leur dîme Avec des yeux battus Barbarie donne-lui quelques sous Barbarie Ô cet air aigre-do...

L'affiche rouge

Vous n'avez réclamé la gloire ni les larmes Ni l'orgue ni la prière aux agonisants Onze ans déjà que cela passe vite onze ans Vous vous étiez servi si...

Blues

On veille on pense à tout à rien On écrit des vers de la prose On doit trafiquer quelque chose En attendant le jour qui vient La brume quand point le...

C'est le printemps

Y'a la nature qu'est tout en sueur Dans les hectares y'a du bonheur C'est le printemps Y'a des lilas qu'ont même plus le temps De se faire tout mauv...

L'éclair

Le travail humain! c'est l'explosion qui éclaire mon abîme de temps en temps. "Rien n'est vanité; à la science, et en avant!" crie l'Ecclésiaste moder...

Chanson d'automne

Les sanglots longs Des violons De l'automne Blessent mon coeur D'une langueur monotone. Tout suffocant Et blême, quand Sonne l'heure, Je me souviens...

L'âge d'or

Nous aurons du pain, Doré comme les filles Sous les soleils d'or. Nous aurons du vin, De celui qui pétille Même quand il dort. Nous aurons du sang Ded...

L'amour fou

La mer en vous comme un cadeau Et dans vos vagues enveloppée Tandis que de vos doigts glacés Vous m'inventez sur un seul mot O Ma Frégate des hauts-fo...

Avant de te connaître

Avant de te connaître, le temps me semblait long Je te parlais tout bas... sans savoir ton prénom... Et pourtant, ce prénom, je l'ai dit et redit De m...

Automne malade

Automne malade et adoré Tu mourras quand l'ouragan soufflera dans les roseraies Quand il aura neigé Dans les vergers Pauvre automne Meurs en blancheu...

L`amour

La mer en vous comme un cadeau Et dans vos vagues enveloppée Tandis que de vos doigts glacés Vous m'inventez sur un seul mot O Ma Frégate des haut...

Jolie môme

T'es toute nue Sous ton pull Y'a la rue Qu'est maboule Jolie môme T'as ton coeur A ton cou Et le bonheur Pas en dessous Jolie môme T'as le rimmel Qui...

L'étang chimérique

Nos plus beaux souvenirs fleurissent sur l'étang Dans le lointain château d'une lointaine Espagne Ils nous disent le temps perdu ô ma compagne Et ce b...

Chanson de la plus haute tour

Oisive jeunesse A tout asservie, Par délicatesse J'ai perdu ma vie. Ah! Que le temps vienne Où les coeurs s'éprennent. Je me suis dit: laisse, Et qu'...

Je parle à n'importe qui

Il est six heures ici et midi à New York? Hong Kong? D'accord! Et vous? En ce moment, tu te tourmentes dans ton aventure droite... Et va donc! Les...

Ça te va

Tu ne vas jamais aux collections Tu préfères mette tes sous à plat Pour t'acheter une belle maison Drapée par les Dior du gothique Mais comme on va pa...

Cette blessure

Cette blessure Où meurt la mer comme un chagrin de chair Où va la vie germer dans le désert Qui fait de sang la blancheur des berceaux Qui se referme...

L'espoir luit comme un brin de paille dans l'étable

L'espoir luit comme un brin de paille dans l'étable. Que crains-tu de la guêpe ivre de son vol fou? Vois, le soleil toujours poudroie à quelque trou....

Claire de lune

Votre âme est un paysage choisi Que vont charmant masques et bergamasques Jouant du luth et dansant et quasi Tristes sous leurs déguisements fantasque...

L'art poétique

J'ai bu du Waterman et j'ai bouffé Littré Et je repousse du goulot de la syntaxe À faire se pâmer les précieux à l'arrêt La phrase m'a poussé au ventr...

Christie

Christie quand je t'ai vue plonger Mes vergues de roc où ça cogne Des feuilles mortes se peignaient Quelque part dans la Catalogne Le rite de mort ape...

L'espoir

Dans le ventre des Espagnoles Il y a des armes toutes prêtes toutes prêtes Et qui attendent Des oiseaux finlandais vêtus de habanera Des Vikings aux...

Colloque sentimental

Dans le vieux parc solitaire et glacé, Deux formes ont tout à l'heure passé. Leurs yeux sont morts et leurs lèvres sont molles, Et l'on entend à pein...

Cloclo la cloche

Monsieur Noël j'habite au dix De la semaine des quatre jeudis Vous descendrez bien prendre un verre Sous le coup des minuits moins vingt Je mettrai a...

L'enfance

Souviens-toi des souliers usés, des vendredis Et le poisson qui se rendait sur la table à midi Et qu'il marchait tout seul, qu'il n'était pas poli Fra...

La lettre

Ton ombre est là, sur ma table, Et je ne saurais te dire comment Le soleil factice des lampes s'en arrange Je sais que tu es là et que tu Ne m'as jama...

La maffia

Tant pis si t'es dans la débine T'avais qu'à être dans la maffia. Un coup de sourdine, Deux sous de combine Et t'avais ton rata. Tandis que toi tu jou...

L'esprit de famille

Mon frère était un assassin Qui travaillait avec la lame Et chaque soir après le turbin Il faisait travailler sa femme Ma soeur écrivait de beaux vers...

L'été 68

L'été comme un enfant s'est installé Sur mon dos Et c'est très lourd à porter Un enfant tout un été Sans cigales Avec des hiboux ensoleillés Comme les...

La méthode

Apprendre rien c'est difficile et délicat Et compliqué et con et inutile Czerny? D'accord! Larousse? D'accord! La Géo? D'acc! La pharmacopée? Demandez...

La mélancolie

La mélancolie C'est une rue barrée C'est ce qu'on peut pas dire C'est dix ans de purée Dans un souvenir C'est ce qu'on voudrait Sans devoir choisir...

La langue française

C'est une barmaid Qu'est ma darling Mais in the bed C'est mon travelling Mon best-seller Et mon planning C'est mon starter After shaving Je suis son p...

La marge

J'ai la leucémie dans la marge Et je m'endors sur des brisants Quand mousse la crème du large Que l'on donne aux marins enfants Reprends tes dix berge...

La mer noire

Je préfère le drapeau noir A la marée en robe noire Quand les goélands pour y voir Préfèrent y voir de mémoire Les corbeaux blancs de Monsieur Poe Géo...

La maline

Dans la salle à manger brune, que parfumait Une odeur de vernis et de fruits, à mon aise Je ramassais un plat de je ne sais quel met Belge, et je m'ép...

La mort des loups

DEUX CONDAMNÉS À MORT ONT ÉTÉ EXÉCUTÉS UN MATIN À CINQ HEURES IL N'Y A PAS TRÈS LONGTEMPS. LES PRÉSIDENTS, MÊME NIXON, NE SE SONT PAS DÉRANGÉS POUR AS...

La mémoire et la mer

La marée je l'ai dans le coeur Qui me remonte comme un signe Je meurs de ma petite soeur De mon enfant et de mon cygne Un bateau ça dépend comment On...

La lune

Je m'appelle la lune Tous les vingt-huit du mois Je me refais une beauté au clair de terre Je m'appelle la lune, Et les Pierrots qui se foutent en cro...

La Marseillaise

Je connais une grue sur le Vieux Port Avec des dents longues comme la faim Et qui dégrafe tous les marins Qu'ont l'âme chagrine et le coeur d'or C'est...

L'été s'en fout

De cette rose d'églantine Qui pleure sous la main câline Et qui rosit d'un peu de sang Le blé complice de Saint-Jean De ces yeux qui cherchent fortun...

L'Europe s'ennuyait

L'Europe s'ennuyait sur les cartes muettes Des pays bariolés chercheurs d'identité Couraient à leur frontière y faire leur toilette Paris n'existait p...

L'étrangère

Il existe près des écluses un bas quartier de bohémiens Dont la belle jeunesse s'use a démêler le tien du mien En bandes on s'y rend en voiture ordina...

L'impossible

Ah! cette vie de mon enfance, la grande route par tous les temps, sobre surnaturellement, plus désintéressé que le meilleur des mendiants, fier de n'a...

L'étoile a pleuré rose

L'étoile a pleuré rose au coeur de tes oreilles, L'infini roulé blanc de ta nuque à tes reins; La mer a perlé rousse à tes mammes vermeilles Et l'Homm...

Le 1er janvier de l'an 2000

Le 1er janvier Le 1er janvier de l'an 2000 Si je vis, j'aurai 83 ans et 7 jours. Si je ne vis plus... pour les gens que cela pourra intéresser. Il...

La nuit

C'est ma frangine en noir Celle que j'appelle bonsoir C'est un gars qu'a son bien Dans le bistrot du coin La nuit C'est le bourgeois qui se profile So...

L'inconnue de Londres

Y'avait partout des cris stridents Y'avait partout des mains coupables Et des bandits considérables Qui me faisaient grincer des dents Et dans la rue...

L'oppression

Ces mains bonnes à tout même à tenir des armes Dans ces rues que les hommes ont tracées pour ton bien Ces rivages perdus vers lesquels tu t'acharnes O...

La nostalgie

J'ai la leucémie dans la marge Ils n'ont de noir qu'un faux drapeau de soixante-huit Tout est clair dans leurs gestes ils t'apportent la guerre Ils pa...

La révolution

La révolution Ça dérange La révolution Ça s'arrange La révolution ça s'explique Et quand ça s'explique Ça se complique Et ça se met dans une commissio...

La vendetta

C'est un tracteur pensant qui crache de l'avoine C'est la cadence de l'usine à l'Élysée C'est un cri de mouette au-dessus de la douane C'est l'illettr...

La poésie

J'ai du savon qui lave Les péchés capitaux Un stylo-bille qui grave Le goût d'un apéro Un soutien-gorge à piles Qui ne s'allume qu'aux beaux yeux Un d...

L'homme

Veste à carreaux ou bien smoking Un portefeuille dans la tête Chemise en soie pour les meetings Déjà voûté par les courbettes La page des sports pour...

L'examen de minuit et Dorothée

L'examen de minuit La pendule, sonnant minuit Ironiquement nous engage A nous rappeler quel usage Nous fîmes du jour qui s'enfuit: Aujourd'hui, date...

L'île Saint Louis

L'île Saint Louis en ayant marre D'être à côté de la Cité Un jour a rompu ses amarres Elle avait soif de liberté Avec ses joies avec ses peines Qui s...

La poésie fout le camp Villon!

Tu te balances compagnon Comme une tringle dans le vent Et le maroufle que l'on pend Se fout pas mal de tes chansons Tu peux toujours t'emmitoufler Po...

La poisse

Si par hasard Dans un placard Tu piques la guigne Sois pas manchot Planque tes ballots A la consigne Si les gitans Un jour lisant Dans tes mains pâles...

L'idole

Je suis arrivé à huit heures et quart J'ai grillé une sèche en lisant le courrier Dans cette loge d'artiste où s'arrête la gloire Le temps de se refai...

La rengaine d'amour

C'était un gars qu'avait du cran Il croyait plus aux boniments Il avait même l'air d'un apôtre On se laissait dire qu'il buvait de trop Qu'il ne lisai...

La solitude

Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude. Je m'invente aujourd'hui des chemins de traverse. Je ne suis plus de...

L'opéra du ciel

J'ai tant pleuré que je n'ai plus Le souvenir de mes alarmes Car j'ai versé jusqu'à la larme Qui me donnait l'air ingénu Et si mon coeur n'est pas plu...

La porte

La porte de l'hôtel sourit terriblement Qu'est-ce que cela peut me faire ô ma maman D'être cet employé pour qui seul rien n'existe Pi-mus couples alla...

Le bonheur

Madame? Où courez-vous dans le silence Du tohu-bohu de la rue Madame? Tu vas retrouver ton amant Pendant que ton mari travaille Madame? Le bonheur ça...

La violence et l'ennui

Nous d'une autre trempée et d'une singulière extase Nous de l'Épique et de la Déraison Nous des fausses années Nous des filles barrées Nous de l'autre...

Le bateau ivre

Comme je descendais des Fleuves impassibles, Je ne me sentis plus guidé par les haleurs: Des Peaux-rouges criards les avaient pris pour cibles, Les ay...

La vie d'artiste

Je t'ai rencontrée par hasard, Ici, ailleurs ou autre part, Il se peut que tu t'en souviennes. Sans se connaître on s'est aimés, Et même si ce n'est p...

Muss es sein? Es muss sein!

La Musique... La Musique... Où elle était la Musique? Dans les salons lustrés aux lustres vénérés? Dans les concerts secrets aux secrets crinolines?...

Le bateau espagnol

J'étais un grand bateau descendant la Garonne Farci de contrebande et bourré d'Espagnols Les gens qui regardaient saluaient la Madone Que j'avais atta...

La tristesse

La tristesse a jeté ses feux rue d'Amsterdam Dans les yeux d'une fille accrochée aux pavés Les gens qui s'en allaient dans ce Paris de flamme Ne la re...

L'uomo solo

L'uomo solo - che è stato in prigione - ritorna in prigione Ogni volta che morde in un pezzo di pane. In prigione sognava le lepri che fuggono Sul ter...

La the nana

La "the nana" C'est dans la voix et dans le geste La "the nana" C'est "the nana" avec un zeste La "the nana" Quant à la jupe à ras le bonbon La "the n...

Ni Dieu ni maître

La cigarette sans cravate Qu'on fume à l'aube démocrate Et le remords des cous-de-jatte Avec la peur qui tend la patte Le ministère de ce prêtre Et la...

La banlieue

C'est pas tellement leurs yeux Et leur manchons de fusains Qu'on allume comme on peut Dès que la nuit revient Moi ce qui me plaît chez les filles C'es...

Ô triste, triste était mon âme

Ô triste, triste était mon âme À cause, à cause d'une femme. Je ne me suis pas consolé Bien que mon coeur s'en soit allé, Bien que mon coeur, bien q...

Notre amour

Tant que nous écrirons nos noms Sur les arbres malades de l'automne, Les oiseaux pourront chanter, Nous pourrons nous aimer. Je suis celui que tu att...

Nuits d'absence

II est des nuits où je m'absente Discrètement, secrètement... Mon image seule est présente Elle a mon front, mes vêtements... C'est mon sosie dans cet...

Night and day

Et j'étais l'homme abstrait à cheval sur Neptune Night and day Moi noctambule affreux vivant à bout portant Night and day Des biologistes dans les bar...

Ne chantez pas la mort

Ne chantez pas la Mort, c'est un sujet morbide Le mot seul jette un froid, aussitôt qu'il est dit Les gens du "show-business" vous prédiront le "bide"...

Nuit de l'enfer

J'ai avalé une fameuse gorgée de poison. - Trois fois béni soit le conseil qui m'est arrivé! - Les entrailles me brûlent. La violence du venin tord me...

La complainte de Fantômas

Écoutez... Faites silence... La triste énumération De tous les forfaits sans nom, Des tortures, des violences Toujours impunis, hélas! Du criminel Fan...

La chemise rouge

Oui elle est rouge... et ce n'est pas tout... Si vous saviez ce qu'elle est et d'où elle vient... Tenez touchez! De la toile... De la toile? Mais c'es...

Paris canaille

Paris marlou Aux yeux de fille Ton air filou Tes vieilles guenilles Et tes gueulantes Accordéon Ça fait pas de rentes Mais c'est si bon... Tes gigolo...

La chanson du mal-aimé

Et je chantais cette romance En 1903 sans savoir Que mon amour à la semblance Du beau Phénix s'il meurt un soir Le matin voit sa renaissance. Un soi...

Pacific blues

Je m'en reviens par le bateau des colonies Les colonies c'est un peu loin mais c'est joli Y a du soleil Et des grands champs pour faire la chasse aux...

La beauté

Je suis belle, ô mortels! comme un rêve de pierre, Et mon sein, où chacun s'est meurtri tour à tour, Est fait pour inspirer au poète un amour Éternel...

Prière

Tant que la terre tourne encore, tant que la lumiere est vive, Seigneur, donne ŕ chacun ce qu'il n'a pas: Au sage une tęte, au poltron un cheval, A...

Porno song

Ça vous prend dans le fond un peu Et puis ça monte et c'est le feu Attends que je t'ouvre la pente Accroche-moi je prends la rampe Le prolongement de...

Paname

Paname On t'a chanté sur tous les tons Y a plein d'parol's dans tes chansons Qui parl'nt de qui de quoi d'quoi donc Paname Moi c'est tes yeux moi c'es...

Où vont-ils?

Où vont-ils ces chevaux de la glace et des morts? Peut-être en Australie où les moutons délainent? Peut-être dans la rue voisine où plient les gaines...

La chambre

On m'a prêté quatre vieux murs Pour y loger mes quatre membres Et, dans ce réduit très obscur, Je voulus installer ma chambre. Pour lui donner un air...

On s'aimera

On s'aimera cet automne Quand ça fume que du blond Quand sonne à la Sorbonne L'heure de la leçon Quand les oiseaux frileux Se prennent par la taille E...

La chanson des amants

Ça fait pas de politique Ça fait que de la musique Au fond des lits d'amour Ça se prend par la taille Ça plie comme la paille Quand les grains sont t...

On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans

On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans. - Un beau soir, foin des bocks et de la limonade, Des cafés tapageurs aux lustres éclatants! On va sous...

La chanson du scaphandrier

Mets ton habit, scaphandrier Descends dans les yeux de ma blonde, Que vois-tu bon scaphandrier? Je vois un étrange attirail: Des fleurs, des oiseaux,...

Paris, je ne t'aime plus

Paris en crêpe de Chine comme un chagrin d'asphalte Et les trottoirs vaincus par la téléfaction La foule qui va boire à la prochaine halte Je m'arrête...

Poète... vos papiers

Bipède volupteur de lyre Époux châtré de Polymnie Vérolé de lune à confire Grand-Duc bouillon des librairies Maroufle à pendre à l'hexamètre Voyou déc...

Requiescat in pace

A leur chanter des tas de chansons Dies irae et toute la clique Les morts en veine de migration Se sont levés avec des triques Ils sont allées au ciné...

Pépée

T'avais les mains comme des raquettes Pépée Et quand je te faisais les ongles Je voyais des fleurs dans ta barbiche T'avais les oreilles de Gainsbourg...

La complainte de la télé

On m'appelle la télé, la montreuse à tout-va Avant de faire le trottoir je me les caille sur les toits Je suis pas grand-chose de bien, c'est sûr, mai...

Pensionnaires

L'une avait quinze ans, l'autre en avait seize; Toutes deux dormaient dans la même chambre. C'était par un soir très lourd de septembre Frêles, des ye...

Pauvre Rutebeuf

Que sont mes amis devenus Que j'avais de si près tenus Et tant aimés Ils ont été trop clairsemés Je crois le vent les a ôtés L'amour est morte. Ce son...

La damnation

Tout ce qui est mal... C'est bon... Alors? Tout ce qui est bon... C'est mal... Alors? Damne-toi! damne-toi? La damnation pour un triangle Qui s'en v...

La chanson triste

Quand la peine bat sur ta porte close, Donne-lui du feu pour l'amour de Dieu! Si ta flamme est morte et que tout repose, Elle s'en ira je n'ai pas fai...

La folie

La chaise de Van Gogh où tu ne t'assieds pas Les souliers de Vincent que tu ne chausses pas L'oreille de ce mec qui ne t'écoute plus Ces corbeaux dans...

Petite

Tu as des yeux d'enfant malade Et moi j'ai des yeux de marlou Quand tu es sortie de l'école Tu m'as lancé tes petits yeux doux Et regardé pas n'import...

Paris, c'est une idée

La nuit a pris Paris au col Il est six heures cet automne Il est l'heure où l'amour frissonne Dans la pérorerai, dans le sous-sol Et Paris m'a pris pa...

La fortune

Si tous les crayons Que l'on vend à Paris Écrivaient des chansons Comme Monsieur Lully Et si toutes les plumes Avaient Verlaine au bec Et chacun sa ch...

Préface

La poésie contemporaine ne chante plus. Elle rampe. Elle a cependant le privilège de la distinction, elle ne fréquente pas les mots mal famés, elle le...

Personne

Les parfums de l'oubli le sourire des larmes L'or de ma gorge en sang quand je crie à l'Amour Les roses de l'enfer la tristesse des armes Le songe des...

La femme adultère

Quand il soufflait sur ton corsage Le vent de la miséricorde Comme un pendu au bout de sa corde Je balançais Quand il soufflait sur nos voyages Le v...

La fleur de l'âge

La fleur de l'âge C'est une idée dans ton corsage Une idée longue d'une nuit C'est l'olivier dans ton abîme Quand tes fruits lourds m'inondent Et que...

Rappelle-toi

Rappelle-toi Cette neige de nuit avec mes cheveux gris Les chiens qui s'ébrouaient des flocons de tes yeux Ce rempart d'herbe triste et de moutons an...

Quartier latin

Ce quartier Qui résonne Dans ma tête Ce passé Qui me sonne Et me guette Ce Boule Miche Qu'a de la ligne En automne Ces sandwichs Qui s'alignent Mon...

Rêvé pour l'hiver

L'hiver, nous irons dans un petit wagon rose Avec des coussins bleus. Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose Dans chaque coin moelleux. Tu f...

Requiem

Pour ce rythme inférieur dont t'informe la Mort Pour ce chagrin du temps en six cent vingt-cinq lignes Pour le bateau tranquille et qui se meurt de Po...

Psaume 151

Les psaumes sont écrits sur les magnétophones Les chorus ont un nègre à chaque mélopée Les bouches font des langues sept fois retournées Miserere seig...

Quand je fumerai autre chose que des Celtiques

Quand je fumerai autre chose que des Celtiques Je veux être drapé de noir et de raison Battre de l'aile au bord de l'enfer démocrate Et cracher sur T...

La grève

Tu paieras ta télévision Avec tes Gauloises manquées Tu paieras ton lapin-vison A la Sociale Sécurité T'enverras des fleurs à ta mère Avec le reste de...

Sérénade

Comme la voix d'un mort qui chanterait Du fond de sa fosse, Maîtresse, entends monter vers ton retrait Ma voix aigre et fausse. Ouvre ton âme et ton...

Saint-Germain-des-Près

J'habite à Saint-Germain-des-Prés Et chaque soir j'ai rendez-vous Avec Verlaine Ce vieux Pierrot n'a pas changé Et pour courir le guilledou Près de la...

La jalousie

Dis-moi la jalousie comment ça fait comment ça vient Comment ça va Dis-moi comment ça se fringue aussi la jalousie dis-moi Avec des bas tirés dessus c...

Sur la scène

Sur la scène y'a le silence tout habillé de noir Sur la scène y'a une pute avec des yeux abstraits Sur la scène y'a le vent qui me raconte des histoir...

Richard

Les gens, il conviendrait de ne les connaître que disponibles A certaines heures pâles de la nuit Près d'une machine à sous, avec des problèmes d'homm...

Soleils couchants

Une aube affaiblie Verse par les champs La mélancolie Des soleils couchants. La mélancolie Berce de doux chants Mon coeur qui s'oublie Aux soleils co...

T'es Rock, Coco!

Avec nos pieds chaussés de sang Avec nos mains clouées aux portes Et nos yeux qui n'ont que des dents Comme les femmes qui sont mortes Avec nos poumon...

Rotterdam

Il n'en restait plus qu'un Et c'était celui-là Un port du Nord ça plaît Surtout quand on n'y est pas Ça fait qu'on voudrais y être Ça fait qu'on ne sa...

Tu n'en reviendras pas

Tu n'en reviendras pas toi qui courais les filles Jeune homme dont j'ai vu battre le coeur à nu Quand j'ai déchiré ta chemise et toi non plus Tu n'en...

Si tu ne mourus pas

Si tu ne mourus pas entre mes bras, Ce fut tout comme, et de ton agonie, J'en vis assez, Ô détresse infinie! Tu délirais, plus pâle que tes draps; Tu...

Suzon

Suzon quand j'étais à l'école Je ne rêvais qu'à vos beaux yeux Lors j'étais un garçon frivole Conjuguant des verbes odieux Le maître à son observatoir...

Une saison en enfer

"Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les coeurs, où tous les vins coulaient. Un soir, j'ai assis la Beauté sur m...

T'as de beaux yeux, tu sais?

Regarde-les ces suicidés qui déambulent Boulevard des Ritals à Paris, samedi "C'est au vert, vas-y camarade! Sur l'autoroute il y a des songes Des cou...

T'as payé

Certains de mes détracteurs m'ayant accusé de vulgarité, J'ai écrit à leur intention une chanson que j'ai appelé "Chanson vulgaire" Pour avoir droit...

Vingt ans

Pour tout bagage on a vingt ans On a l'expérience des parents On se fout du tiers comme du quart On prend le bonheur toujours en retard Quand on aime...

Matin

N'eus-je pas une fois une jeunesse aimable, héroïque, fabuleuse, à écrire sur des feuilles d'or, - trop de chance! Par quel crime, quelle erreur, ai-j...

Visa pour l'Amérique

Amérique vois-tu ton lyrisme m'émeut Tes grattes-ciel s'en vont par trois comme à l'école Apprendre leurs leçons dans l'azur contagieux Ils s'amusent...

Si tu veux tu es neuve

Si tu veux tu es neuve Si tu veux tu es la seule neuve au monde Et il y en a des tonnes tous les jours qui déversent leur joie dans les forêts-mystère...

Tu penses à quoi?

Tu penses à quoi? A la langueur du soir dans les trains du tiers monde? A la maladie louche? Aux parfums de secours? A cette femme informe et qui pour...

Viens...

Viens par ici petit, que je te la raconte Ma vie d'outre là-bas quand j'allais aux parfums De pleurs et d'entre temps dans les sourires graves De ces...

Thank you Satan

Pour la flamme que tu allumes Au creux d'un lit pauvre ou rupin Pour le plaisir qui s'y consume Dans la toile ou dans le satin Pour les enfants que tu...

Ton style

Tous ces cris de la rue ces mecs ces magasins Où je te vois dans les rayons comme une offense Aux bijoux de trois sous aux lingeries de rien Ces ombre...

Love

Cette parole Que j'attendais sans te connaître Que j'accrochais à ma fenêtre Qui traînait pas dans les affaires Des gens qui me faisaient la guerre Ce...

Vison l'éditeur

Je suis sur un coup fantastique Il va falloir travailler dur C'est pas que j'aime la musique Mais là vraiment c'est un coup sûr C'est au quartier de...

Tout ce que tu veux

Et tout ce que tu veux n'appartient qu'aux couleurs Aux oiseaux de la nuit quand la nuit te fait femme Au vent qui reverdit sous l'arche de la peur A...

Tu chanteras

Mon cher Georges, Quand la terre en aura fini Avec sa ronde autour des ans Quand le ciel deviendra tout gris Et qu'il pleuvra des pluies de sang Quan...

Vitrines

Des cadillacs et des ombrelles De l'albuplast et de bretelles De faux dollars de vrais bijoux Y'en a vraiment pour tous les goûts Des oraisons pour de...

Vous savez qui je suis maintenant?

Je suis né ce printemps dans une île d'amour Avec dans mes poumons tout un banc de violettes J'avais pour me parler d'anciennes girouettes Et j'avais...

Un jean's ou deux... aujourd'hui!

Un jean's ou deux Un chouette chagrin De quoi te faire prendre la route Et puis le doute et les copains Qu'on rencontre de loin en loin Un jean's ou d...

Tu ne dis jamais rien

Je vois le monde un peu comme on voit l'incroyable L'incroyable c'est ça c'est ce qu'on ne voit pas Des fleurs dans des crayons Debussy sur le sable A...

Mauvais sang

J'ai de mes ancêtres gaulois l'oeil bleu blanc, la cervelle étroite, et la maladresse dans la lutte. Je trouve mon habillement aussi barbare que le le...

Verrà la morte

Verrà la morte e avrà i tuoi occhi Questa morte che ci accompagna Dal mattino alla sera, insonne, Sorda, come un vecchio rimorso O un vizio assurdo. I...

Ma vie est un slalom

Ma vie est un slalom entre mes ombres Dans la brume là-bas je vois un assassin Tout empourpré dans le couchant qui tend l'épaule Un soleil ça descend...

Ludwig

Au fond d'une guitare enragée à l'automne Il y avait du sang comme un dièse mouille C'était à Bonn au détour d'une rue... S'il fallait parler de cett...

Madame Angleterre

Je m'en reviens de bien plus loin De bien plus loin que vous croyez J'ai vu des bateaux d'aventure Qui se déhanchaient de mâtures En baladant sur les...

Marie

Vous y dansiez petite fille Y danserez-vous mère-grand C'est la maclotte qui sautille Toutes les cloches sonneront Quand donc reviendrez-vous Marie L...

Merde à Vauban

Bagnard, au bagne de Vauban Dans l'île de Ré Je mange du pain noir et des murs blancs Dans l'île de Ré A la ville m'attend ma mignonne Mais dans vingt...

Ma bohème

Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées; Mon paletot aussi devenait idéal; J'allais sous le ciel, Muse! et j'étais ton féal; Oh! là! là! qu...

Le buffet

C'est un large buffet sculpté; le chêne sombre, Très vieux, a pris cet air si bon des vieilles gens; Le buffet est ouvert, et verse dans son ombre Com...

Les chants de la fureur

Christie quand je t'ai vue plonger Mes vergues de roc où ça cogne Des feuilles mortes se peignaient Quelque part dans la Catalogne Le rite de mort ape...

Marizibill

Dans la Haute-Rue à Cologne Elle allait et venait le soir Offerte à tous en tout mignonne Puis buvait lasse des trottoirs Très tard dans les brasserie...

Madame la misère

Madame la misère écoutez le vacarme Que font vos gens le dos voûté la langue au pas Quand ils sont assoiffés il ne soûlent de larmes Quand ils ne pleu...

Marseille

Ô Marseille on dirait que ta voix a changé On dirait que la carte où partait l'Indochine En se prenant pour toi dans le riz délavé Te pleure avec du s...

Les châteaux

Ils ont les châteaux de la Loire Pour les amours de leurs week-ends Comme ils ont dans leurs coffres-forts Des battements de leur coeur d'or Dans leu...

Mes petites amoureuses

Nous nous aimions à cette époque, Bleu laideron! On mangeait des oeufs à la coque Et du mouron! Un soir, tu me sacras poète, Blond laideron: Descends...

Martha la mule

Où t'en vas-tu Martha? Je vais cahin-caha Tout en haut des Pyrénées Et que fais-tu Martha? Je vais porter mon bât Tout en haut des Pyrénées Je vais em...

Le chien

A mes oiseaux piaillant debout Chinés sous les becs de la nuit Avec leur crêpe de coutil Et leur fourreau fleuri de trous A mes compaings du pain rass...

Le conditionnel de variétés

Je ne suis qu'un artiste de Variétés et ne peux rien dire qui ne puisse être dit "de variétés" car on pourrait me reprocher de parler de choses qui ne...

Les copains de la neuille

Les copains de la neuille Les frangins de la night Ceux qu'on le portefeuille Plus ou moins all right Ceux pour qui la mouise Ça fleurit que le jour Q...

Merci mon Dieu

De nos tanières de draps blancs De nos grabats mangés aux rêves, De notre pain de temps en temps Et de nos miettes marche ou crève Avec la vie au beau...

Le crachat

Glaireux à souhait avec des fils dans l'amidon Se demandant s'il tombera du mur ou non Le crachat au soleil s'étire Son oeil vitreux de borgne où la...

Les chercheuses de poux

Quand le front de l'enfant, plein de rouges tourmentes, Implore l'essaim blanc des rêves indistincts, Il vient près de son lit deux grandes soeurs cha...

Métaphysic song

Une rue grise Avec des numéros qui n'en finissent pas au-dessus des portes fermées. Le pare-brise Opaque des autos qui se suivent au pas vitres teinté...

Les cloches et la tzigane

Les cloches Mon beau tzigane mon amant Écoute les cloches qui sonnent Nous nous aimions éperdument Croyant n'être vus de personne Mais nous étions b...

Les chéris

Ce sont des orphelins Qui cherchent un peu de grain Un peu d'amour aussi, Les chéris On n'en voit presque plus Qui tirent la charrue Ils sont rares à...

Les corbeaux

Seigneur, quand froide est la prairie, Quand dans les hameaux abattus, Les longs angélus se sont tus... Sur la nature défleurie Faites s'abattre des g...

Les idoles n'existent pas

Une solitude peuplée, voilà le sens de notre condition sociale. Une solitude peuplée d'images. Voilà pourquoi les hommes n'aiment guère quitter la vil...

Les loubards

A moitié loups et chiens bâtards De terrain vague en H.L.M. Voilà les loubards, c'est pas la crème Ça naît, ça frime, ça "bande à part"... Ça roule so...

Les drapeaux merveilleux

Mesdames, Messieurs, Écoutez! Écoutez! Des hampes de roseau, des chiffons de couleur Ce sont les seuls drapeaux que les marins-pêcheurs Vont planter...

Métamec

Thème Ces oiseaux que tu portes en toi depuis septembre Cette pâleur jalouse où tu mets tes pensées Ce ventre qui te prend comme un enfant de cendre...

Les étrangers

Regarde-la ta voile elle a les seins gonflés La marée de tantôt te l'a déshabillée Les bateaux comme les filles ça fait bien des chichis Mais ce genre...

Les rêves

Les rêves C'est un fou qui se fout de sa raison Les rêves C'est un tigre qui mange des chardons Les rêves C'est de l'or qui pousse dans ta maison Les...

Les gares et les ports

Les gares c'est con Sauf pour la vue Dans la fumée Des villes perdues Et des mouchoirs Qui tendent leur nez A des au revoir Longeant les quais Les ga...

Les forains

Si l'on mettait le monde entier Dans les chansons du coin de ma rue Ça me ferait de quoi voyager Si l'on mettait le coeur des gens Dans les manèges de...

Les métamorphoses du vampire

La femme cependant, de sa bouche de fraise, En se tordant ainsi qu'un serpent sur la braise, Et pétrissant ses seins sur le fer de son busc, Laissait...

Miséria

Les cordes de la contrebasse Où l'on pendra ta vieille carne Je suis les faux bijoux Des femmes pauvres Et toute d'or revêtue J'attends les verts prin...

Les musiciens

Ils traînent leurs violons au-delà des portées La clarinette au bec fumant des pastorales Et la clef sur la table on les voit s'en aller Vers des pays...

Les morts qui vivent

Les morts ont des anges gardiens en chrysanthèmes Ils ont des lits tous alignés comme au dortoir Et soulèvent parfois de singuliers problèmes "To be o...

Les poètes

Ce sont de drôles de types qui vivent de leur plume Ou qui ne vivent pas c'est selon la saison Ce sont de drôles de types qui traversent la brume Avec...

Les oiseaux du malheur

Et nous resterons quelques "abstraits" Comme les oiseaux de nuit de préférence Comme les oiseaux du malheur... Ils ont des becs, ils ont des yeux per...

Les poètes de sept ans

Et la Mère, fermant le livre du devoir, S'en allait satisfaite et très fière, sans voir, Dans les yeux bleus et sous le front plein d'éminences, L'âme...

Les quatre cent coups

S'il faut tirer par tous les bouts Copains tirons les quatre cents coups Sonner à la porte du Diable Comme on sonnerait le pasteur Être le treizième...

Les passantes

Et tous ces inconnus qui mettent à la voile Sur de longs autobus au voyage haché Laissent de leur limon intime à des étoiles Qui brillent tristement a...

Le fleuve des amants

Elle coule mystérieusement La rivière des amants Endormis dans leur lit blanc Elle vogue majestueusement La frégate de leurs yeux Vers des pays trop h...

Miss Guéguerre

Si tu ne veux pas Qu'on te foute un sac sur les ormeaux Prends ton kolback Un vieux rafiot et allegro Demande au vent De pousser au cul du bâtiment Si...

Michel

Ce qu'il ne faut pas dire en fait toi tu le dis Michel Ce qu'il ne faut pas faire en fait toi tu le fais Michel Chaque soir à Campus Avec dans l'oeil...

Le faux poète

Sans latitude sans un sou le cul cloué A cheval sur l'atlas où ma fille besogne J'ai l'oeil morne du voyageur qui s'est gouré Et qui rentre au bordel...

Le mal

Dans tes yeux le mal qui se traîne Comme une idée de crucifix Dans tes mains le mal qui se promène Avec un vieux rêve rougi Dans ton coeur le mal qui...

Mister the wind

Un coup de vent, Mister the Wind Un coup de vent Please! Que de voiles dehors quand vous crevez les cieux Que de fleurs arrachées sous votre grand co...

Mister Giorgina

Tu joues tu joues de l'accordéon Dans un bistro qui n'a plus de nom Telle ment les gens sont habitués A y danser à y danser La cumparsita Que tu leur...

Mon général

Je vous écris du paradis Où je trouve que la terre c'est très joli Puisque c'est vrai faut bien que je le dise Je vais vous mette mon coeur à nu Je su...

Le parvenu

Quand je sombrerai dans la gloire En un appartement cossu Des tas d'amis inattendus Viendront piquer à ma mangeoire Et sur mes nappes de dentelles Bro...

Le manque

Ta jupe est trop courte J'y vois des dessins j'y vois des années Le trouble qui va te défigurer Ta jupe est trop courte Je ne peux plus imaginer Tu m...

Le métro

Les métros vont les métros viennent Roule ta bosse et va bon train Descendez-vous à la prochaine C'est toujours le même refrain Les amoureux de la Ch...

Le sommeil du juste

Au fond d'un vieil hôtel de passe J'ai couché avec ton remords Et sur l'anonyme paillasse Ta soeur à la tête de mort M'a donné son cul à ta place Le m...

Monsieur William

C'était vraiment un employé modèle, Monsieur William, Toujours exact, toujours plein de zèle, Monsieur William. Il arriva jusqu'à la quarantaine Sans...

Le plus beau concerto

Le plus beau concerto est celui que j'écris Sur les claviers jaloux de ton corps ébloui Quand mes hautbois en caravanes Viennent mourir dans tes jardi...

Mon rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime, Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même Ni...

Les temps difficiles

Si mon machin c'est du poulet, La poule-au-pot doit bien se marrer. Depuis que je touche des nouveaux francs, Je mets des virgules aux ortolans. Les t...

Les romantiques

Ils prenaient la rosée pour du rosé d'Anjou Et la lune en quartiers pour Cartier des bijoux Les romantiques Ils mettaient des tapis sous les pattes du...

Lettre à la mer

J'ai vite fait cette nuit, avec la route qui m'arrivait dans les yeux comme un ciné d'asphalte, j'ai vite fait pour te revoir. L'Aube n'en finissait p...

Monsieur Barclay

Monsieur Barclay M'a demandé: - "Léo Ferré, Je veux un succès Afin que je puisse... Promotionner A Europe Un, et chez Fontaine Et chez Lourier et chez...

Les souvenirs

Les souvenirs de ceux qui n'ont plus de maison Se traînent dans les bars ou sur les autoroutes A cent soixante à l'heure ils se traînent et s'en vont...

Mon piano

Mon piano Ton piano Son piano Et le père Czerny que j'avais sur le dos Et la demoiselle aux leçons de piano Et l'Aïda de monsieur Verdi Arrangée par u...

Mon petit voyou

Quand tout est gris J'en bourre ma pipe à gamberger D'ailleurs la vie m'a culotté. Quand tout est gris J'en mets partout dans ta carrée Y'a pas de rai...

Les spécilaistes

Quand dans une manif Tu regardes, naïf, Les vitrines qui défilent Où sont exposés Les "must" du quartier Des trucs plus ou moins futiles Si tu veux pr...

Le printemps des poètes

J'ai vécu des printemps fabuleux en hiver Pendant que le vulgaire était tout emmouflé Je soufflais sur mes mains à son cul à son nez Voilà-t'y pas que...

Le superlatif

TES YEUX J'y vois au fond des désirs de paroles Quand je m'y vois je ressemble à l'amour Quand ils sont verts c'est la mer sans paroles Dedans mes yeu...

Le pont Mirabeau

Sous le pont Mirabeau coule la Seine Et nos amours Faut-il qu'il m'en souvienne La joie venait toujours après la peine Vienne la nuit sonne l'heure Le...

Mon Sébasto

Mon vieux Boulevard Sébastopol On est toi et moi deux poteaux Alors permets que je coupe le "pol" Et que je t'appelle... Mon Sébasto... Ça me plaît q...

Monsieur Tout-Blanc

Monsieur Tout-Blanc Vous enseignez la charité Bien ordonnée Dans vos châteaux en Italie Monsieur Tout-Blanc La charité, c'est très gentil Mais qu'est-...

Le piano du pauvre

Le piano du pauvre Se noue autour du cou La chanson guimauve Toscanini s'en fout Mais il est pas chien Et le lui rend bien Il est éclectique Sonate ou...

Le temps des cerises

Quand nous chanterons le temps des cerises Et gai rossignol et merle moqueur Seront tous en fête Les belles auront la folie en tête Et les amoureux du...

Les vieux copains

Les vieux copains Tout ridés fatigués Qui vous tendent la main Après bien des années Les vieux copains Que l'on voit s'en aller En se tenant par la m...

Les vieux chagrins

La larme à l'oeil Portant le deuil Y'a des chagrins Qui font le pied de grue Devant ma porte... Chagrins anciens Dont je sais bien Qu'ils ont des main...

Le vieux marin

La mer est allée chercher fortune Là-bas sous les jupons de la lune Et moi qui ne suit qu'un pauvre oiseau Mouette ou goéland gigolo Je crie qu'elle r...

Le temps du plastique

Si l'on mettait le temps du plastique En musique, sique, sique, On perdrait pas son temps De temps en temps Tout en gagnant des sous Et des bijoux. D...

Les amoureux du Havre

Les amoureux du Havre N'ont pas besoin d'la mer Et les bateaux se navrent D'être toujours seuls sur la mer Je t'aime, tu m'aimes, on s'aimera Jusqu'à...

Les amants tristes

Comme une fleur venue d'on ne sait où petit Fané déjà pour moi pour toi dans les vitrines Dans un texte impossible à se carrer au lit Ces fleurs du ma...

Le testament

Avant de passer l'arme à gauche Avant que la faux ne me fauche Tel jour, telle heure, en telle année Sans fric, sans papier, sans notaire Je te laisse...

Le temps des roses rouges

Au temps des roses rouges, Mon coeur sera glacé, Car mon oeil offensé Taira les infortunes, Au temps des roses rouges, Je vendrai pour trois tunes Le...

Le temps du tango

Moi je suis du temps du tango Où même les durs étaient dingos De cette fleur du guinche exotique Ils y paumaient leur énergie Car abuser de la nostalg...

Le vent

Vous qui faites des creux au ventre de la mer Vous pour qui les cheveux ne sont qu'un champ de blé Vous qui brodez des jours aux draps de l'Univers Vo...

Les anarchistes

Y'en a pas un sur cent et pourtant ils existent La plupart Espagnols allez savoir pourquoi Faut croire qu'en Espagne on ne les comprend pas Les anarch...

Lorsque tu me liras

Lorsque tu me liras, je te regarderai dans le pare-brise, Tu viendras à moi, tout entière, comme la route, Lorsque tu me liras, la maison sera silenci...

Les albatros

Mes ailes et mon futal qui traînent dans la rue Si c'est ça l'albatros je vole comme lui Mes ailes et mon chagrin ensemble descendus Vous pouvez me ro...

Les assis

Noirs de loupes, grêlés, les yeux cerclés de bagues Vertes, leurs doigts boulus crispés à leurs fémurs, Le sinciput plaqué de hargnosités vagues Comme...

Les ascenseurs camarades

Je te prendrai un de ces jours Comment tu seras? Je m'en fous Et puis je mettrai bout à bout Les anges qu'on fait dans les cours Des hachélèmes en esc...

Les artistes

Ils sont d'une autre race et ne le savent pas Ils sont d'un autre clan et se mêlent à vous Ils vous tendent leurs mains et vous donnent le bras Vous l...